Utilisation de l'API mySQL avec Borland C++ Builder

Ce document a pour but de montrer comment exploiter une connexion à une base de données mySQL, en utilisant uniquement l'API fournie avec mySQL. ♪

Article lu   fois.

L'auteur

Site personnel

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

Avant-propos

Ce document a pour but de montrer comment exploiter une connexion à une base de données mySQL, en utilisant uniquement l'API fournie avec mySQL.
Le code a été écrit et testé avec Borland C++ Builder 6.0 Enterprise anglais et mySQL version 4.0.4 beta.

Pour une description des fonctions de l'API, je vous renvoie à la documentation fournie avec mySQL sur http://www.mySQL.com.

I. Préparer le projet

I-A. Création d'un nouveau projet

La première chose est de créer un nouveau projet et de l'enregistrer dans un répertoire.
Il faut ensuite recopier la DLL libmySQL.dll dans ce répertoire.
Ensuite, il faut encore recopier le contenu du répertoire <mySQLHome>\Include.

I-B. Création de la libraire d'importation

Il faut ensuite créer la librairie libmySQL.lib par la commande suivante, exécutée dans une console : implib libmySQL.lib libmySQL.dll.
La libraire ainsi créée doit être ajoutée au projet.

I-C. Mise à jour des fichiers d'en-tête

Dans le fichier d'en-tête mySQL.h, j'ai du effectuer la modification suivante au niveau de la ligne 34 :

 
Sélectionnez
#ifdef __LCC__
#include <winsock.h> /* For windows */
#endif

devient

 
Sélectionnez
#if ( defined(__LCC__) || defined(__WIN__) )
#include <winsock.h> /* For windows */
#endif

I-D. Mise à jour du projet

Dans les unités utilisant les fonctions de l'API mySQL, Ajouter les deux lignes de code suivantes :

 
Sélectionnez
#define __WIN__
#include "mysql.h"

Le projet est maintenant prêt.

II. Initialiser la connexion à mySQL

Avant tout chose il est nécessaire d'initialiser l'accès à la DLL.

 
Sélectionnez
MYSQL *mySQL;

mySQL = mysql_init(NULL);

Au retour, mySQL contient l'adresse de la structure permettant l'interfaçage avec mySQL, ou NULL en cas d'erreur.
Il est tout à fait possible d'avoir plusieurs connexions dans le même programme.

III. Fermer la connexion

 
Sélectionnez
MYSQL *mySQL;

mysql_close(mySQL);

mysql_close ferme la connexion à la base de données et libère les ressources allouées lors de la création de la connexion.

IV. Se connecter à la base de données

 
Sélectionnez
MYSQL *mySQL;

if (!mysql_real_connect(mySQL, "127.0.0.1", "root", "root", "test", 0, NULL, 0)) {
    // la connexion a échoué
} else {
    // la connexion a réussi
}

mysql_real_connect ouvre la connexion à la base de données, et met à jour la structure mySQL en fonction de cette connexion.
Les paramètres sont :

  • le handle de Connection ;
  • l'adresse du serveur où mySQL est installé ;
  • le nom d'utilisateur ;
  • le mot de passe ;
  • le nom de la base de données ;
  • le n° de port (0 indique que l'on utilise le port par défaut) ;
  • le nom du pipe ou le socket qui sera utilisé (habituellement NULL) ;
  • des statuts permettant de configurer la connexion (habituellement 0).

Une valeur de retour de 0 indique qu'une erreur s'est produite.
Une valeur autre indique que la connexion est ouverte.

V. Lister les tables de la base de données

 
Sélectionnez
MYSQL *mySQL;
MYSQL_ROW myROW;
MYSQL_RES *myRES;
AnsiString aStr;

myRES = mysql_list_tables(mySQL, NULL);
if (myRES) {
    for(unsigned int i = 0; i < myRES->row_count; i++) {
        myROW = mysql_fetch_row(myRES);
        for(unsigned int j = 0; j < mysql_num_fields(myRES); j++) {
            aStr.sprintf("%s", myROW[j]);
            ListBox1->Items->Add(aStr);
        }
    }
    mysql_free_result(myRES);
}

mysql_list_tables permet de lire le nom de toutes les tables de la base de données associée à mySQL.
Ses paramètres sont :

  • le handle de Connection ;
  • un masque permettant de filtrer les noms de tables à lire.

La valeur de retour est une structure de type MYSQL_RES qui est un handle vers le résultat de la requête. Si la requête échoue, la valeur de retour est NULL.

La propriété row_count de myRES contient le nombre d'enregistrements contenus dans le résultat.

mysql_fetch_row renvoie l'enregistrement suivant du résultat de la requête, dans une structure de type MYSQL_ROW.

La fonction mysql_num_fields permet quant à elle de connaître le nombre de champs renvoyés par la requête.

Une fois que l'on n'a plus besoin du résultat de la requête, il ne faut pas oublier de libérer les ressources en appelant la fonction mysql_free_results.

VI. Accéder aux données de la table

 
Sélectionnez
MYSQL *mySQL;
MYSQL_RES *myRES;
MYSQL_ROW myROW;
AnsiString aStr;

if (!mysql_query(mySQL, "select * from testbcb")) {
    myRES = mysql_store_result(mySQL);
    if (myRES) {
        for(unsigned int i = 0; i < myRES->row_count; i++) {
            myROW = mysql_fetch_row(myRES);
            for(unsigned int j = 0; j < mysql_num_fields(myRES); j++) {
                aStr = myROW[j];
                ListBox1->Items->Add(aStr);
            }
        }
        mysql_free_result(myRES);
    }
}

La fonction mysql_query exécute une requête.
Une valeur de retour à 0 indique que la requête a abouti. Une valeur autre indique une erreur.

Pour accéder au résultat de la requête, il est nécessaire d'appeler la fonction mysql_store_results qui renvoie un pointeur de type MYSQL_RES.

mysql_fetch_row renvoie l'enregistrement suivant du résultat de la requête, dans une structure de type MYSQL_ROW.

VII. Lister la structure d'une table

 
Sélectionnez
MYSQL *mySQL;
MYSQL_RES *myRES;
MYSQL_FIELD *myFields;
AnsiString aStr;
int CountFields;

if (!mysql_query(mySQL, "select * from testbcb")) {
    myRES = mysql_store_result(mySQL);
    if (myRES) {
        CountFields = mysql_num_fields(myRES);
        myFields = mysql_fetch_fields(myRES);
        for(unsigned int i = 0; i < CountFields; i++) {
            aStr.sprintf("Field %s is type %d",myFields[i].name, myFields[i].type);
            ListBox1->Items->Add(aStr);
        }
    }
    mysql_free_result(myRES);
}

La fonction mysql_fetch_fields remplit une structure de type MYSQL_FIELDS qui contient alors un tableau contenant toutes les informations des champs renvoyés par la requête.

VIII. Gestion des erreurs

VIII-A. Obtenir le code d'erreur

 
Sélectionnez
unsigned int myErrorCode;

myErrorCode = mysql_errno(mySQL);

mySQL_errno renvoie un n° d'erreur indiquant l'erreur survenue lors du dernier appel à l'API, pour la connexion mySQL donnée.
Une valeur de 0 indique qu'il n'y a pas eu d'erreur.

VIII-B. Obtenir un message décrivant l'erreur

 
Sélectionnez
AnsiString myErrorMsg;

myErrorMsg = mysql_error(mySQL);

mySQL_error renvoie un message décrivant l'erreur survenue lors du dernier appel à l'API, pour la connexion mySQL donnée.
Un message vide indique qu'il n'y a pas eu d'erreur.

IX. Utiliser la version embedded du serveur mySQL

Dans la version 4, il y a la possibilité d'embarquer le serveur mySQL dans l'application. L'utilisation de cette version implique quelques modifications au projet et au fichier de configuration de mySQL.

IX-A. Modification du fichier de configuration de mySQL

Dans le fichier de configuration de mySQL, il faut ajouter au minimum :

 
Sélectionnez
[embedded]
basedir=e:/mysql
datadir=e:/mysql/data

Il s'agit en fait de la configuration du serveur, mais dans sa version embarquée.

IX-B. Modification du projet

Lors de la création du projet, il faut remplacer la DLL libmySQL.dll par la DLL libmySQLD.dll et ce, à toutes les étapes de la création du projet.

IX-C. Démarrage du serveur

 
Sélectionnez
if (!mysql_server_init(0, NULL, NULL) {
    // le serveur est démarré
} else {
    // le serveur n'est pas démarré
}

La fonction mysql_server_init permet de démarrer la version embarquée de mySQL.

Les paramètres sont ceux de la ligne de commande éventuelle.

Une valeur de retour à 0 indique que le démarrage s'est bien déroulé. Une valeur autre indique une erreur.

IX-D. Arrêt du serveur

 
Sélectionnez
mysql_server_end();

La fonction mysql_server_end arrête le serveur embarqué.

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

Ce document est issu de https://www.developpez.com et reste la propriété exclusive de son auteur.
La copie, modification et/ou distribution par quelque moyen que ce soit est soumise à l'obtention préalable de l'autorisation de l'auteur.